Full text: papers communicated to the first International Eugenics Congress held at the University of London, July 24th to 30th, 1912

io6Section I.A. Marro. 
TABLEAU I. 
Proportionnalité des pères des normaux, délinquants, et aliénés dans les 
divers périodes d’âge selon l’époque de la naissance. Période 
x :■■■........ ...............~ 
d'immaturité de plein de déchéance 
développement 
Normaux ......................... 8‘8% 66‘i% 24^9% 
Délinquants en total ........ IO‘9% 56‘7% 32’2% 
Assassins ......................... 2-9% 3yi% 52-9% 
Coups et blessures ........... 13*5% 45-9% 40*5% 
Vio1 ................................... 2-7% 66-6% 30*5% 
Voleurs ......................... 15-5% 57*2% 27*1% 
Escrocs ........................ 2*8% 6o‘o% 3T1/ 
Aliénés ........................ i7‘°% 47‘°% 36>°% 
Parmis les attentats contre la propriété nous trouvons un grand nombre 
de fils de parents jeunes; et c’etait naturel. Le premier mobile de vol 
n’est pas une impulsion due à la mechanceté qui pousse à porter préjudice 
à autrui; mais l’amour des plaisirs, des orgies, de l’oisiveté qui sont propres 
au jeune âge, dansi lequel régnent les passions et auquel manque le frein 
pour les comprimer et les dominer. 
J’ai pourtant trouvé une exception. Dans une classe de criminels contre 
la propriété, les escrocs, les fils de parents âges, se rencontrèrient dans une 
proportion assez notable, tandis que les fils de parents jeunes étaient peu 
nombreux. Il ne pouvait pas en être autrement. L’escroquerie suppose ordinairement 
une longue préméditation, et, de plus, beaucoup de malice unie à un état 
particulier de l’âme par lequel celui qui la commet se montre plutôt incliné 
à mettre en jeu des facultés psychiques, simulation et hypocrisie, au lieu 
de ses forces physiques, agilité, dextérité et violence. Les premiers sont 
précisément les caractères propres surtout à la vieillesse, tandis que ces 
derniers sont particulièrement ceux de la jeunesse. 
Nous avons en vérité deux périodes dans la vie de l’homme, dans les­ 
quelles il est disposé à recourir à l’astuce plutôt qu’à la force. La première 
correspond à l’enfance, lorsque la force physique fait encore défaut, la 
deuxième à l’âge avancé, lorsque la force physique commence à déchoir. 
A la première de ces deux époques, l’homme n’est pas encore apte à la 
génération ; avec cette aptitude arrive, à l’âge de la jeunesse, l’impulsion à 
la violence. 
Chez les escrocs la proportion de fils de parents âges monte à 37% et si 
elle n’est pas supérieure, la raison en est que nombre d’entre eux ont 
commis ce délit à un âge déjà avancé, lorsqu’ils avaient déjà eux-mêmes 
acquis avec l’expérience de la vie les qualités spéciales qui les prédispo­ 
saient à un tel genre de crime.
        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.