Full text: papers communicated to the first International Eugenics Congress held at the University of London, July 24th to 30th, 1912

A. Marro.Biology and Eugenics.109 
de malades, et confirme mon idée sur l’influence de l’âge avancé des parents 
sur l’apparition, chez les fils, de psychopathies déterminées, y compris la 
tendance au crime. 
La forte descendance des paralytiques de parents âgés a été aussi constatée 
par MM. Marie et Bonnet qui, en 1891, présentant au Congrès de Lyon 
de 1891 une statistique des facteurs étiologiques de 300 cas de paralysie 
générale, signalèrent parmis les facteurs divers la procréation tardive comme 
facteur d’arterio-sclérose précoce fréquente. 
Il m’a été aussi donné de rencontrer de nombreux cas de longévité chez les 
ascendants des criminels ; et je me souviens de deux frères, l’un homicide 
et l’autre voleur récidiviste, dont le grand-père paternel était arrivé à l’âge 
de 110 ans, et qui comptaient d’autres vieillards dans leur famille. 
Après avoir obtenu ce résultat chez les dégénérés, j’ai voulu porter mes 
investigations dans un autre champ d’observations, pour voir si j’en trouvais 
la confirmation. 
Je m’adressai dans ce but à la bonne volonté des instituteurs des 
écoles élémentaires, qui, après mon invitation, et sans être avertis de la 
destination des indications que je leur demandais, m’envoyèrent un petit 
relevé sur l’état intellectuel, sur la conduite en classe et sur le caractère 
de 917 élèves, dont ils me donnèrent l’âge des parents. 
Voici le résultat que j’en obtins pour ce qui regarde la conduite à l’école : 
TABLEAU II. 
Conduite a l’ecole des eleves en rapport avec l’Âge du pere. 
Age du père. Bonne. Médiocre. Mauvaise. 
25 ans et au-dessous ... 42 = 44% 3° —3!% 22 — 23% 
De 26 à 40 ans................. 304 = 47% 216 = 34% 113 = 17% 
De 41 ans et au-dessus ... 97 = 5I% 60 = 31% 32 = 16% 
Parmi les enfants dont le père était au-dessous de 26 ans, nous avons 
le maximum de mauvaises conduites et le minimum de bonnes, et cela 
s’accorde avec la turbulence plus grande propre à la jeunesse, transmise aux 
enfants par les pères qui n’étaient pas encore arrivés à la période de maturité 
complète à l’époque de la génération. 
Ce résultat confirme, par conséquent, l’irrégularité des caractères des 
enfants nés de pères jeunes. Celui obtenu pour les élèves, fils de pères 
âgés, semble, au contraire, contredire ce que l’examen des criminels aurait 
pu faire supposer; cependant il est utile de faire observer que les délits 
dans lesquels prédominent les descendants de pères âgés, crimes graves de 
sang et escroqueries, sont commis surtout par des individus qu présentent un 
délire plus ou moins net de persécution, ou qui montrent une grande habileté 
de fiction. Or, les personnes atteintes du délire de persécution se trouvent 
habituellement mieux dans un milieu où règne la discipline qui rend moins
        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.