Full text: papers communicated to the first International Eugenics Congress held at the University of London, July 24th to 30th, 1912

9 
A. Marro. Biology and Eugenics. 115 
La douceur du caractère et la mansuétude plus propre à la femme, spéciale­ 
ment dans sa jeunesse, donnent la proportion maxima de bonnes conduites 
chez les enfants nés des plus jeunes mères ; et cette qualité va en déclinant 
à mesure que nous trouvons des mères avancées en âge, quoique dans les 
conduites mauvaises on ne note presque pas de différence de proportions 
dépendant des différents âges des mères. Cependant pour 59 écoliers chez 
lesquels, ainsi que je l’ai dit en parlant de l’âge des pères, on a noté des 
qualités morales positivement mauvaises, tendance aux altercations, au men­ 
songe, etc., on a constaté dans chaque classe une proportion différente qui 
va en montant de la plus jeune à la plus âgée : c’est-à-dire, dans la propor­ 
tion de 4‘4% parmi les issus de mères jeunes, de 6*4% parmi ceux nés de 
mères d’âge moyen, et de 9*1% parmi ceux enfantés par des femmes à la 
période de déchéance. Si nous réfléchissons en outre que proportionnelle­ 
ment on a exagéré l’extension de la classe moyenne au détriment de la 
dernière, la différence doit apparaître encore plus grande, en attribuant à 
cette dernière une proportion plus grande de mauvais caractères. 
Si nous nous en tenons aux résultats obtenus par les examens faits sur 
les écoliers, l’influence de la jeunesse de la mère aurait sur le caractère 
moral des enfants une action différente de celle du père, qui se révélerait 
par un plus grand nombre de bonnes qualités; tandis que le progrès de l’âge 
de la mère confère à la progéniture des qualités morales toujours pires. 
Quant à l’intelligence, les proportions se montrent comme suit :— 
TABLEAU VIII. 
Intelligence des Eleves par Rapport a l’age des meres. 
Age de la mère. Bonne (supérieure). Médiocre. Mauvaise (infime). 
De'à 21 ans........................ 43’4 (3-5%) ••• 28-3 ... 28-3 (3-5%) 
De 22 à 36 ans ................ 39-8 (7-8%) ... 3r5 ... 28-5 (6*i%) 
De 37 à plus ans ............ 31-0 (4-6%) ... 34-4 ... 34-4 (5-7%) 
L’intelligence plus grande coïnciderait le plus fréquemment avec l’âge 
plus jeune des mères ; toutefois pas dans ses plus fortes manifestations, 
dont les proportions les plus élevées seraient en faveur de la deuxième 
classe, d’abord, puis de la troisième. Cependant en faveur de la première 
classe existerait encore la proportion minime des intelligences nulles, qui 
serait à la charge de la classe comprenant les mères d’âge moyen tandis 
qu’aux mères âgées reviendrait le plus grand nombre d’intelligences 
inféreures. Il nous reste en dernier lieu à examiner les cas dans lesquels les 
parents se trouvent tous deux dans les mêmes conditions d’immaturité, de 
développement complet, ou de déchéance. 
Dans les diverses classes de criminels on eut les résultats suivants :— 
1 2
        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.