Full text: papers communicated to the first International Eugenics Congress held at the University of London, July 24th to 30th, 1912

144Section II.L. Querton. 
jugée que par la détermination du développement réalisé chez l’enfant, 
avant, pendant et après l’application d’un régime éducatif. 
Une loi imposant l’instruction obligatoire, devrait donc imposer pour les 
enfants ayant atteint l’âge d’obligation, un contrôle destiné à déterminer 
leur développement et par conséquent, à préciser les conditions dans les­ 
quelles devra se faire leur instruction. Ce contrôle devrait être renouvelé 
aussi souvent qu’il serait reconnu nécessaire pour apprécier la valeur de 
ces conditions, et spécialement à la fin de la période d’obligation, au 
moment où l’enfant aurait atteint l’âge, auquel il doit avoir acquis le 
minimum d’instruction reconnu indispensable pour réaliser son adaptation 
au milieu social. 
Le bénéfice de ce contrôle devrait inévitablement s’étendre aux enfants 
qui n’ont pas encore atteint l’âge d’instruction. La constatation des anoma­ 
lies et de leurs conséquences amènerait la recherche des causes qui les déter­ 
minent; et, l’extension du contrôle ne tarderait pas à être reconnu néces­ 
saire pour assurer le développement normal de l’enfant avant comme 
pendant le période d’instruction obligatoire. 
Après avoir subi l’influence du milieu scolaire, l’enfant passe le plus 
souvent dans le milieu professionnel qui offre lui aussi des dangers crois­ 
sants. La spécialisation hâtive, l’encombrement, déterminent souvent des 
conditions nuisibles à l’achèvement complet du développement de l’enfant. 
Aussi, tous les hygiénistes sont-ils d’accord pour réclamer le certificat d’apti­ 
tudes pour l’admission de l’enfant au travail et pour demander l’inspection 
régulière des travailleurs, spécialement de ceux qui exercent les professions 
les plus insalubres ! 
L’accroissement de la complexité du milieu physique n’est pas moins 
nuisible que l’accroissement de la complexité du milieu social. Dans les 
villes particulièrement le logement, comme l’école, comme l’atelier, ne 
réalise que très difficilement les conditions requises pour permettre à l’enfant 
d’évoluer normalement. Le milieu urbain devient, par son extension pro­ 
gressive, de plus en plus impropre, à satisfaire aux nécessités du dévelop­ 
pement d’un grand nombre d’enfants, qui ne peuvent que difficilement y 
trouver l’aliment, et surtout l’air et l’activité indispensables. 
Le contrôle des enfants, soumis à des conditions aussi peu appropriées 
à leurs besoins, apparaît donc comme une nécessité absolue, si l’on veut à 
la fois assurer l’éducation de l’individu et entraver la dégénérescence de 
la race. Le contrôle se fait déjà actuellement pour certaines catégories d’enfants 
et pour des périodes limitées du développement. Les nourrissons, les 
écoliers, les travailleus de certaines catégories professionnelles peuvent être, 
même parfois obligatoirement, soumis à un contrôle. 
Mais l’insuffisance de l’organisation actuelle est évidente. Les enfants 
ne bénéficient d’un contrôle utile que tout à fait exceptionnellement; les 
résultats au point de vue eugénique sont donc peu appréciables.
        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.