Full text: Problems in eugenics

A. Niceforo. Sociology and Eugenics.185 
dynamo-métre, la capacité du crâne, sans oublier les autres caractères 
crâniens, l’époque de la puberté, la rapidité de la croissance, etc. Ensuite 
j’ai taché de mesurer, dans les deux groupes à comparer, les caractères 
psychophysiologiques traduisibles en chiffres, tels que les différentes sortes 
de la sensibilité (qu’on peut explorer à l’aide des instruments de précision 
de la psychologie expérimentale) et les différentes formes de fonctionnement 
de la mentalité, qu’on peut mettre en évidence à l’aide des mental-tests. 
J’ai procédé, en troisième lieu, à la mensuration des caractères 
démo-graphiques caractérisant chaque groupe, tels que la natalité, la 
mortalité, la masculinité, la morbidité, l’âge du mariage, l’attraction des 
semblables, la mobilité à travers le territoire, etc. 
Il me restait, enfin, à préciser les causes qui déterminent,—chez des 
groupes si différents au point de vue de la profession ou de l’aisance,—la 
formation ou la persistance des caractères constatés.* 
Avant de résumer les résultats obtenus, qu’il me soit permis de dire 
encore quelques mots à propos de la méthode. 
En présence de la masse héterogène de la population, formée par des 
milliers de molécules les unes différentes des autres, nous pouvons d’abord 
grouper entre elles celles qui se ressemblent au point de vue de l’aisance, 
et nous pouvons, par conséquent, former des groupes d'aisés et de pauvres : 
ainsi dans les écoles élémentaires et secondaires de la Ville de Lausanne 
j’ai choisi des groupes d’enfants aisés, et des groupes d’enfants pauvres, en 
me servant,—pour ce classement—des informations puisées chez l’instituteur, 
ou de l’indice fourni par la profession du père de l’enfant. On peut aussi 
comparer entre eux les enfants d’une école publique située dans un arron­ 
dissement pauvre de la ville, avec les enfants d’une école privée fréquentée 
par des sujets appartenant aux classes économiques plus élevées. Après 
avoir, pour ainsi dire, ordonné d’une telle façon la trame de la population, 
nous pouvons la décomposer, pour la recomposer ensuite suivant un dessin 
nouveau ; c’est à dire suivant la profession : les nombreuses recrues de 
l’armée italienne, par exemple, classées selon la profession, nous ont permis 
l’étude des caractères physiques et autres, notés sur la fiche anthropo­ 
métrique du conscrit et groupés selon la profession. 
Enfin, nous pouvous encore une fois décomposer la toile que nous avons 
tissée, pour construire, avec les mêmes éléments fournis par la population, 
* Nous nous permettons de renvoyer le lecteur à nos travaux sur ce sujet : Les Classes 
Pauvres, un vol. Paris, Giard et Brière éditeurs, 1905 ;—Forza e Ricchezza, un vol. Torino, 
Boccaeditore ; et Barcellona, Henrich editore, 1906 ;—Ricerche sui Contadini, un vol. Sandron 
editore, Milano—Palermo 1907 ;—Anthropologie der Nichtbesitzenden Klassen, un vol. Maas 
und Suchtelen editeurs, Leipzig und Amsterdam, 1910 ;—Antropología delle classi povere, 
Milano 1910, Vallardi editore,—et les mémoires : Contribution à l'étude des corrélations entre 
le bien-être économique et quelques faits de la vie démographique, etc, in Journal de la Société 
de Statistique de Paris, Août 1911»—et A propos de quelques comparaisons entres les mensurations 
obtenues sur les sujets appartenant à des classes sociales différentes, in Bull, de la Société 
(l'Anthropologie de Paris, 1911, etc.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.