Full text: papers communicated to the first International Eugenics Congress held at the University of London, July 24th to 30th, 1912

i86Section III.A. Niceforo. 
une broderie nouvelle, car, après avoir assemblé les hommes suivant leur 
aisance, et les avoir ensuite groupés selon leur profession, je peux les grouper 
suivant qu’ils habitent les zones riches ou les zones pauvres du même pays, ou, 
encore mieux, suivant qu’ils habitent les arrondissements riches ou les 
arrondissements fauvres de la même ville. Grâce à ces méthodes1, et à d’autres 
encore que je passe sous silence, nous pouvons composer,—à l’aide des 
innombrables mosaïques humaines dont la population est formée,—des 
dessins qui mettent face à face des groupes économiques', sociaux, profes­ 
sionnels et territoriaux tout à fait différents les uns des autres. Sur ces 
groupes, ainsi composés, nous pouvons nous efforcer d’étudier les caractères 
qui sont spéciaux à chacun d’eux. C’est précisément la méthode que nous 
avons suivie dans nos travaux. 
Quels sont les résultats de cette exploration physique, mentale et 
démographique à travers des groupes si différents les uns des autres? 
Nous devons dire, d’abord, qu’on peut utiliser un matériel, assez 
abondant, d’observations faites par plusieurs auteurs, dans des différents 
lieux et à des époques différentes, quoique plusieurs fois dans un but bien 
divers de celui qui nous occupe; je rappelle, au hasard, les données 
anthropométriques des conscrits espagnols, français, saxons, classés selon 
leur profession ; je rappelle les chiffres de la sensibilité, obtenus dans les 
recherches de psychologie expérimentale en comparant entre eux des sujets 
normaux (étudiants ou ouvriers) et des sujets anormaux (tels que les aliénés, 
les criminels, les arriérés, etc.); je rappelle aussi les très nombreuses données 
recueillies un peu partout sur la natalité, la mortalité et les autres faits de 
la vie démographique en fonction de la profession, du degré d’aisance, de 
la zone territoriale, etc. Mais pour utiliser ces données il faut trier tout ce 
matéiiel en écartant toute observation (et il faut bien dire qu’il s’agit 
d’une grande quantité de données) qui ne répond pas aux préceptes 
de la méthodologie statistique (homogénéité, insuffisance du nombre 
d’observations, matériel non comparable, et ainsi de suite). Ensuite 
il faut élaborer le matériel utilisable avec une méthode plus précise 
que celle dont on s’était servi ; je veux dire qu’il faut s’efforcer d’introduire 
dans l’élaboration ces formes d’analyse statistique assez récentes qui 
ont donné à la méthodologie un essort nouveau. 
Le premier chapitre de nos recherches est donc un chapitre d’histoire 
critique et de reconstruction. 
Le deuxième chapitre, au contraire, est formé par les recherches 
personnelles suivantes. J’ai pris les mensurations anthropométriques 
d’environ 4,000 enfants des deux sexes appartenant aux écoles primaires et 
secondaires de la Ville de Lausanne et classifiés selon leur dégré d’aisance; 
j’ai comparé ensuite entre eux, au point de vue du développement physique 
et de la sensibilité examinée à l’aide de l’esthésiometre de Brown-Séquard, 
des groupes d’ouvriers et des groupes de mes étudiants de la faculté de 
Droit;—j’ai étudié, en outre, un à un, cent crânes tirés de l’ossuaire d’une
        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.