Full text: Problems in eugenics

M. L. March.Sociology and Eugenics.199 
Pêcheurs et marins du commerce 486 (3.000 de 60 à 64 ans). 
Ouvriers ... ... ... ... 404 (140.000 de 60 à 64 ans). 
Patrons ... ... ... ... 360 (360.000 de 60 à 64 ans 
280.000 au-delà de 65 ans). 
Hospitalisés, détenus, nomades... 353 (5.000 de 70 ans et plus). 
Rentiers, personnes sans profession 332 (145.000 de 70 ans et plus). 
Employés............................................310 (5.000 de plus de 70 ans). 
Considérons maintenant les mêmes catégories classées, non plus suivant 
l’âge du chef de famille, mais suivant la durée du mariage. Nou9 
obtenons, dans les catégories les plus nombreuses et pour les mariages ayant 
duré plus de 25 ans, les nombres moyens ci-après: ouvriers, 409, patrons-, 
360, rentiers et personnes sans profession, 307. 
Nous avons donc le droit d’affirmer, après avoir tenu compte de 
l’influence de l’âge et de la durée du mariage, que la productivité des 
mariages est plus forte parmi les ouvriers que parmi les patrons, et plus 
forte parmi les patrons qui ont conservé cette qualité que parmi les personnes 
vivant exclusivement de leurs revenus. 
Mais, les patrons, comme les ouvriers et les employés, se différencient 
par la profession : il est possible que la force productivité des patrons âgés 
peut venir du fait que ces patrons sont en majeure partie des agriculteurs. 
Formons donc un premier classement en séparant l’agriculture, l’indus­ 
trie (y compris les transports), le commerce et les professions libérales. 
Pour 100 patrons mariés depuis plus de 25 ans, on compte : 
Plus de 25 ans de mariage. 
Tous âges.60 à 70 ans. 
Nombre.Enfants nésEnfants nés 
p. 100 
familles.p. TOO 
familles. 
Agriculture...560,000371370 Industrie ......225,000382385 
Commerce...120,000340347 Professional libérales...20,0003°3305 Ensemble ...• • •925,ooo37°371 
La productivité est assez différente, on le voit, d’une catégorie à l’autre, 
et il est remarquable que la productivité des patrons de l’industrie soit 
supérieure à celle des patrons de l’agriculture. Celle des patrons du 
commerce et surtout celle des titulaires de professions libérales sont sensible­ 
ment plus faibles.
	        

Note to user

Dear user,

In response to current developments in the web technology used by the Goobi viewer, the software no longer supports your browser.

Please use one of the following browsers to display this page correctly.

Thank you.